Lookly is thrilled to be back at our tournaments all month! Our online store will re-open July 4th. Thank you for your interest in our gear and we hope to see you out at the fields!

Lookly is thrilled to be back at our tournaments all month! Our online store will re-open July 4th. Thank you for your interest in our gear and we hope to see you out at the fields!

Préparation mentale : 3 clés pour bâtir rapidement ta confiance sur le terrain

September 15, 2020

Préparation mentale : 3 clés pour bâtir rapidement ta confiance sur le terrain

Juste avant un match important, t’arrive-t-il de te sentir stressé(e) et d’avoir peur de ne pas performer à la hauteur de tes attentes ou de celles des autres?

T’arrive-t-il de douter de tes capacités?

Voici un truc efficace pour développer une confiance à toute épreuve, à l’entraînement et en match.

The English version of this blog post can be found here.

Deux types de réaction face à la performance

Lorsque tu exécutes une action, que ce soit un lancer, un tracé (cut), une marque ou une couverture défensive, pendant ou après cette action tu peux réagir de deux façons :

  1. Tu peux émettre un jugement ;
  2. ou tu peux émettre un commentaire.

Tu émets un jugement (aussi appelé jugement de valeur) lorsque tu exprimes ton opinion par rapport à ta performance. Tu affirmes que ton action est bonne, ou mauvaise, ou préférable à une autre. Un jugement est subjectif et porte sur le bon ou le mauvais.

Par exemple, après un lancer tu pourrais juger qu’il n’était pas bon. Tu pourrais renchérir en affirmant que tes longues passes (hucks) sont mauvaises aujourd’hui. Tu exprimes alors ton opinion.

Tu émets un commentaire (aussi appelé jugement de fait) lorsque tu observes ce qui se passe, pour ensuite décrire une réalité objective qui ne dépend pas de l’opinion de chacun. Un commentaire est objectif et porte sur le vrai et le faux.

Par exemple, après un lancer tu pourrais te dire que le disque a volé au-dessus de la cible et qu’il il a touché le sol à l’extérieur des limites du terrain. Tu exprimes alors des faits.

Lorsque tu analyses ta performance, quel type de réaction adoptes-tu le plus souvent? As-tu plutôt tendance à émettre des jugements ou des commentaires?

"Confidence really comes from what we say to ourselves.”
"La confiance provident de la manière dont nous nous adressons à nous-même.”
Michael Gervais, préparateur mental des Seahawks de Seattle

Jugement et commentaire : les effets sur ta performance

Un jugement, particulièrement lorsqu’il est négatif, ouvre la porte aux émotions et peut affecter ta confiance. Lorsque tu affirmes que ton action n’est pas bonne, tu attribues une valeur négative à ton action. Il est possible que tu te sentes alors frustré(e) ou stressé(e) et ta confiance diminue progressivement. Avec le temps, tes jugements visent de moins en moins ta performance pour viser de plus en plus ta personne, en tant qu’athlète puis en tant qu’être humain.

Mon lancer n’était pas bon…

Mes longues passes sont mauvaises aujourd’hui…

Je suis nul(le) pour lancer des longues passes…

Je suis un(e) mauvais lanceur(se)…

Je manque de talent…

Je n’arriverai jamais à rien…

Un commentaire est neutre. Il ouvre la porte à la réflexion et à la recherche de solutions. Lorsque tu te places en position d’observateur, cela te permet d’analyser plus clairement ce qui s’est passé et d’élaborer un plan d’action pour obtenir un résultat différent – si le résultat obtenu n’est pas celui attendu. Après avoir formulé des hypothèses et trouvé des pistes de solution, tu te sens plus confiant(e) et tu as hâte de répéter l’expérience pour poursuivre ton exploration.

Le disque est passé au-dessus de ma cible et il est sorti à l’extérieur des limites du terrain.

Pourquoi le disque était-il haut dans les airs et hors-limites?

Un vent latéral a soulevé le disque et l’a fait dévier de sa trajectoire.

Lorsque je lancerai à nouveau dans cette direction, j’inclinerai davantage mon disque face au vent de manière à lui faire faire une courbe intérieure.

Pourquoi pratiques-tu ton sport?

Les athlètes qui considèrent leur sport comme un moyen de gagner le respect, la confiance, la reconnaissance ou l’admiration ont davantage tendance à émettre des jugements à propos de leur performance et de celles de leurs coéquipiers(ères). Chaque action est perçue comme une opportunité de se faire valoir, à leurs propres yeux ou aux yeux des autres.

Si tu t’exprimes souvent en émettant des jugements, il est possible que tu aies tendance à ressentir l’urgence d’être parfait(e) maintenant. Tu veux des résultats immédiats et les actions qui ne produisent pas le résultat escompté affectent souvent ta confiance. Tu te sens rapidement envahi(e) par le stress, la frustration, l’embarras ou la peur et il devient difficile pour toi de discerner ce que tu peux faire pour t’améliorer.

Les athlètes qui considèrent leur sport comme un processus d’apprentissage continu et un cheminement vers une plus grande maîtrise ont davantage tendance à émettre des commentaires dans toute situation, peu importe l’enjeu. Chaque action et son résultat sont perçus comme des opportunités de perfectionnement.

Si tu t’exprimes souvent en émettant des commentaires, il est possible que tu aies tendance à être plutôt patient(e) et tolérant(e) envers toi-même et les autres. Tu es probablement curieux(se) de nature et ouvert(e) aux commentaires d’autrui, et ton niveau de confiance est généralement plus stable, à l’entraînement et en compétition. Tu t’interroges régulièrement et tu cherches toujours des occasions de t’améliorer.

 

Deviens commentateur(trice) de ta performance

Le rôle d’un commentateur est d’observer la performance et de la décrire, sans prendre parti pour un athlète ou pour une équipe. Pour pratiquer le non jugement face à tes actions, et ainsi accélérer ta progression et bâtir ta confiance sur le terrain, un truc efficace est de devenir commentateur(trice) de ta propre performance!

Voici 3 conseils pour y arriver :

  1. Deviens curieux(se). Quand tu exécutes une action, au lieu de décider si c’est bon ou mauvais, concentre-toi sur les FAITS. Qu’est-ce que tu as vu, entendu et/ou ressenti? Quel est le résultat obtenu? Est-ce celui auquel tu t’attendais? Si la réponse est non, que pourrais-tu faire différemment? Lorsque tu te poses ces questions, porte attention à tes émotions, respire et cherche à te focaliser sur les solutions. Plus tu resteras calme, plus tu arriveras à clarifier tes intentions. Ton corps se synchronisera alors plus facilement et rapidement pour te donner ce que tu veux.

  2. Entraîne ta capacité à sentir tes actions. En tout temps, porte attention au positionnement de ton corps, à tes muscles en action et à tes sensations physiques. Une conscience de ton corps plus aiguisée t’aidera à analyser tes actions et tu deviendras plus habile à apporter des ajustements.

  3. Élargis ton champ de connaissances. Quelles sont les différentes actions possibles pour abaisser la hauteur d’un lancer? Quels sont les différents trucs qui permettent de se déplacer rapidement dans une marque? Quelles sont les habiletés physiques requises pour une couverture défensive personne à personne serrée? Plus tu connais ton sport, plus il est facile de répondre à ces questions. Tu trouves ainsi des solutions plus rapidement, sans avoir à recourir constamment à ton entraîneur.

 

Confiance : prends la voie rapide

Puisque le jugement implique le positif et le négatif, il entraîne des émotions, positives ou négatives. Lorsque tu juges tes actions, tu te concentres sur le résultat immédiat et tu laisses passer une opportunité d’apprendre. Même une victoire peut nous enseigner une leçon! Plus tu te juges (et plus tu juges les autres), plus tu ralentis ta progression.

Lorsque tu commentes, tu observes tes actions (et celles des autres) en impliquant tes trois sens principaux en sport : vue, ouïe et sensations physiques. Les commentaires te poussent à développer ta curiosité et ton sens de l’observation. En te focalisant sur les faits, tu entraînes ton sens de l’analyse et tu stimules ensuite ta créativité dans la recherche active de solutions. Tu accélères alors ta progression, en plus de développer une solide confiance en tes capacités!

Pour d’autres trucs, visite mon blogue et télécharge mes ebooks gratuits :

Athlètes : les 3 étapes pour entrer dans la zone

Entraîneurs : la formule gagnante pour inspirer tes athlètes

Bon début de saison!



Groupe Facebook Athlètes

Groupe Facebook Entraîneurs

Bio : Le sport est un outil extraordinaire pour développer ton potentiel sportif et humain. Je m'appelle Guylaine Girard et j’évolue dans le sport de l’ultimate depuis 12 ans. Entraîneur-chef du Royal (AUDL) en 2016, j’ai aussi entraîné de nombreuses équipes dans les catégories junior, open et women. Depuis 25 ans, j’aide les athlètes et les entraîneurs passionnés et dédiés à développer leur ténacité mentale et leur leadership, afin qu’ils puissent aller au bout de leurs rêves. Ma vraie passion, c’est d’amener les gens à prendre conscience de ce qui les bloque dans la réalisation de leurs buts pour ensuite leur donner des outils pratiques et efficaces pour avancer.