Welcome to the new Lookfly

Préparation mentale : Le secret pour exceller sur le point universe

September 15, 2020

Préparation mentale : Le secret pour exceller sur le point universe

Le Secret pour Exceller sur le Point Universe

Pourquoi un point universeest-il différent des autres points ?
Parce que l’enjeu est élevé.

Un point universenous offre une rétroaction immédiate de la qualité de notre performance. Le temps ralentit ou s’accélère, tu deviens beaucoup plus conscient(e) de tes pensées, de tes émotions et de ce qui se passe dans ton environnement. L’erreur est multipliée par dix, et chaque instant, chaque action, chaque décision compte.

Le facteur qui cause 90% des erreurs dans les moments critiques

La plupart du temps, les erreurs sont causées par un manque de concentration.

Ton cerveau a la capacité extraordinaire de voyager dans le temps. Il peut diriger son attention vers le passé, le présent ou le futur.

Voyager dans le passé est utile pour en tirer des leçons qui servent à notre progression et à notre évolution.

Voyager dans le futur est utile pour créer notre vision, établir nos buts et nos intentions, et élaborer des stratégies pour les concrétiser.

Dans un monde idéal, ces voyagesont lieu lors de moments spécifiquement dédiés à la réflexion et à l’analyse. Lorsqu’il est temps de performer sur le terrain, il est beaucoup plus efficace de rester dans le moment présent, puisque toute l’information dont nous avons besoin pour agir et prendre les décisions appropriées s’y trouve : nos sensations et émotions, ainsi que les informations visuelles, auditives et sensorielles fournies par notre environnement. Le moment présent est aussi le fuseau horairesur lequel nous avons du contrôle, c’est-à-dire que nous ne pouvons changer le passé, et le seul moyen d’agir sur notre futur est de s’impliquer pleinement, d’agir et de prendre des décisions dans le moment présent.

Toutefois, en sport, nous sommes devenus tellement habiles à voyager dans le temps que nous le faisons à tout moment, parfois de façon inconsciente et très souvent de manière incontrôlée.

Certains athlètes voyagent plus naturellement vers le passé et d’autres vers le futur. Qu’en est-il pour toi ? As-tu tendance à revoir mentalement tes erreurs en boucle sans arriver à lâcher prise et tourner la page ? As-tu tendance à imaginer les conséquences catastrophiques d’une défaite ou à rêver de la médaille pendant ta performance ?

3 attitudes à adopter pour réduire ton stress en compétition

Dans les moments importants, comme un point universe, ton stress est causé par le doute et la peur de ne pas arriver à répondre aux attentes, que ce soit les tiennes ou celles des autres. 

« Je ne dois surtout pas être celui/celle qui va échapper le disque. »
« Je ne peux pas laisser tomber mes coéquipiers/ères ! »
« Je dois créer un revirement en défensive, c’est pour ça que j’ai été appelé(e) sur le terrain. »
« Je suis capitaine, je dois faire mener mon équipe à la victoire. »

Qu’est-ce qui, selon toi, cause cette pression sur tes épaules ?

Les jugements que tu portes sur tes actions et leur résultat.

Lorsque tu deviens frustré(e) suite à une erreur, c’est parce que tu considères que faire une erreur, c’est quelque chose de négatif. Tu as énoncé une attente, celle de ne pas faire d’erreur. Puis, suite à ton erreur, tu as porté un jugement : ce n’est pas bien. (clique ici pour lire mon article à propos du jugement)

Mais si tu ne commettais jamais d’erreur, tu ne pourrais être témoin de ta progression. Il te serait impossible de te donner des objectifs et des buts et surtout, de savourer le plaisir de les atteindre. Tu ne pourrais ressentir le sentiment d’accomplissement lié à tes succès.

Le sport, c’est un cheminement continu vers la découverte et le dépassement de soi. 

La compétition, c’est un moyenet non une fin

Un moyen d’évoluer.
Un moyen de te regarder en face et de prendre conscience de qui tu es réellement.
Un moyen de découvrir et de faire tomber les barrières que tu élèves autour de toi.
Un moyen d’aller au-delà de ta zone de confort et de transcender tes limites.

En tant qu’athlète, on perçoit souvent le match, le tournoi, la finale de championnat comme une finalité. Comme si c’était notre seule et unique chancede prouver au monde et/ou de se prouver à soi-même qu’on pouvait le faire. Un match, c’est une opportunité de faire un pas dans la direction choisie. Et chaque défaite, chaque erreur nous donne un indice sur la direction à prendre pour le pas suivant.

Lorsque tu vois chaque match comme faisant partie d’un long cheminement que l’on appelle la vie, alors tu cesses de porter des jugements sur chacune de tes actions, tes décisions. Tu observes chaque épreuve, chaque erreur pour comprendre ce qu’elle veut t’enseigner. Tu détermines ce que tu veux accomplir, tu cultives la patience, et tu cesses d’avoir des attentes à court terme, ou de t’imposer le succès immédiat, comme gagner ou être parfait(e). 

Voici 3 attitudes à adopter pour te libérer du stress, du doute et de la peur dans les moments critiques :

  1. Développe une pratique basée sur la patience et non le jugement ;
  2. Prends conscience de l’importance de commettre des erreurs pour progresser ;
  3. Vois le résultat comme un indice de la direction à prendre, et non un indice de ta valeur.

Le secret pour exceller sur le point universe

Il y a quelque temps, j’ai entendu cette expression, qui a ouvert pour moi de nouveaux horizons :

Be a Dot.
(Sois un point.)

Qu’est-ce que ça veut dire ?

Imagine que tu dessines les uns à côté des autres une centaine de points, qu’obtiens-tu ? 

Une ligne :

. . . . . . . . . . . . . . 

Sur cette ligne, chacun des points est indépendant du précédent et du suivant. Si je dessine un point plus gros que les autres, plus haut ou plus bas, le point suivant n’en sera pas affecté.

Maintenant, imagine que tu dessines une ligne de temps à l’aide de points, et que tu inclus le passé, le présent et le futur :

Le point au centre de la loupe, c’est ton moment présent. C’est là où tu te trouves lors du point universe. Ce point est complètement indépendant du passé et du futur.

Quand tu débutes ton point universe, tout va bien. Tu es en pleine possession de tes moyens. Mais lorsque tu te connectes à un point dans le passé (c’est le joueur que je couvrais qui a marqué le point, ce joueur est vraiment trop rapide pour moi) ou à un point dans le futur (qu’est-ce que les autres vont penser si je commets une nouvelle erreur), tu ouvres la porte au doute et tu réduis ainsi tes chances de performer à ton plein potentiel.

Le jugement que tu portes sur tes performances passées (j’ai raté mon lancer sur le dernier point, je suis vraiment mauvais(e) sous la pression), tes attentes et le résultat que tu crois devoir absolument obtenir dans le futur (il faut gagner ce match, on ne peut pas perdre contre cette équipe), créent des pensées et des émotions qui pourraient te déconcentrer pendant ton point universe.

Be a dot.
Sois un point.

L’instant présent est un simple point. Il n’a besoin ni des points précédents, ni des points suivants pour exister. Les doutes, les pensées négatives et les émotions surgissent quand tu connectes les points et que tu formes un jugement par rapport à cette connexion. Lorsque tu vis chaque instant sans peur du futur, sans jugement par rapport au passé, c’est alors que tu donnes le meilleur de toi-même dans les moments critiques.

Pourquoi le point universeest-il différent des autres points ?

Au début de cet article, j’ai affirmé que c’était parce que l’enjeu était élevé. Ce n’est pas tout à fait exact. Je crois plutôt que c’est parce que nous choisissons de percevoirl’enjeu comme étant élevé.

Deviens un point. Vis ton match un point à la fois, un instant à la fois. Rappelle-toi que chaque point du passé t’a permis d’arriver au point présent, et que chaque instant est un nouveau départ, une nouvelle opportunité de grandir et d’avancer vers tes buts.

Pour d’autres trucs, visite mon blogue, télécharge mon ebook gratuit les 3 étapes pour entrer dans la zone, et profite de ma promotion (30% de rabais) sur la formation en ligne impACT Saison!

Bonne réflexion,

Bio : Le sport est un outil extraordinaire pour développer ton potentiel sportif et humain. Je m'appelle Guylaine Girard et j’évolue dans le sport de l’ultimate depuis 12 ans. Entraîneur-chef du Royal (AUDL) en 2016, j’ai aussi entraîné de nombreuses équipes dans les catégories junior, open et women. Depuis 25 ans, j’aide les athlètes et les entraîneurs passionnés et dédiés à développer leur ténacité mentale et leur leadership, afin qu’ils puissent aller au bout de leurs rêves. Ma vraie passion, c’est d’amener les gens à prendre conscience de ce qui les bloque dans la réalisation de leurs buts pour ensuite leur donner des outils pratiques et efficaces pour avancer.